Cette collection de 12 courts métrages entend donc faire le tour de la nouvelle animation japonaise expérimentale. Pour le côté expérimental, nous sommes gâtés. Ce n'était pas facile à suivre. J'ai choisi ce programme grâce à la photo d'accroche de Ladybirds Requiem qui était comme par hasard le point culminant de la sélection. La réalisatrice nous explique qu'il s'agit de la nostalgie d'un cauchemar d'enfance. Ceci explique sans doute cela... L'esthétique est très réussie en tout cas !